Récits de marcheurs

Les récits de marcheurs nous offrent différents points de vue sur le sentier et les paysages qu’il traverse.

À travers les dessins et les écrits, artistes et amateurs racontent leur expérience.

 

« La déambulation pédestre implique donc une écriture. On pense en marchant ; marcher fait penser puis, parfois, écrire, notamment sur… la marche. Ce cercle peut donner sa structure, sa forme même à l’écriture, autant que son sujet, lui offrant un tempo, une texture, une direction. La marche n’est pas seulement une incitation au récit, au partage de l’aventure avec l’autre, mais elle peut être comprise, par certains auteurs, comme une scansion du corps indispensable au rythme de la narration. »

Antoine de Baecque