Comment se perdre sur un GR

Comment se perdre sur un GR est un carnet de promenades. Il se lit comme un guide de voyage et un cahier de vacances. Il se complète, il s’emporte, ils se détourne. Dans ce carnet, l’agence touriste donne les clés pour se perdre, à bras le corps, sur les 365 km du GR 2013. Elle met à disposition pour l’avantoursite qui est en chacun de nous, des outils inédits pour se pencher vers un tourisme des sens, des interprétations et des histoires inventées.

 

Format de poche, 64 pages, 10€
Editions Wildproject. 2013.

 

 

 

Qu’est ce que l’Agence Touriste ?

C’est une agence de promenade expérimentale qui propose d’inventer et de pratiquer un tourisme de travers pour explorer des territoires méconnus (quartiers sans monument, périphéries de villes, lieux intermédiaires). Elle organise des dérives (visites guidées, performances, ateliers) et fabrique des traces de voyage avec les moyens du bord (cartes subjectives, textes, expositions, performances…).

Le projet nait des explorations artistiques des artistes Mathias Poisson et Virginie Thomas, et prend forme dans le contexte de la Capitale européenne de la culture et dans l’élaboration du GR2013. Il prend plusieurs formes :

 

Comment se perdre sur un GR (éditions Wildproject) : un carnet de promenades. Il se lit comme un guide de voyage et un cahier de vacances. Il se complète, il s’emporte, ils se détourne. Dans ce carnet, l’agence touriste donne les clés pour se perdre, à bras le corps, sur un chemin balisé. Elle met à disposition pour l’avantoursite qui est en chacun de nous, des outils inédits pour se pencher vers un tourisme des sens, des interprétations et des histoires inventées.

 

Les marches obliques (marches ateliers) : des rendez-vous d’un ou plusieurs jours de marche-atelier, à travers une ville et ses limites géographiques. À la frontière entre l’atelier de pratique, la performance et le geste artistique, elles proposent, sur un parcours élaboré en amont, d’expérimenter des manières de marcher, de dessiner, d’écrire et de danser à partir d’un arpentage en groupe. Une invitation à cheminer aux frontières de la ville à traverser des espaces en tension, explorer des passages cachés dans le paysage urbain (chemins de traverses, terrains vagues, zones en mutations…), observer le corps en marche, ses sensations et dessiner ensemble une cartographie vécue de la ville par ses marges.

 

Les Récits retournés (performances) : des performances où l’agence touriste raconte à travers des récits et des danses, un territoire qu’elle a explorée.

Suite à la visite fouillée du GR2013, l’agence touriste restitue, sous forme de performance publique, ses aventures dans un récit débridé à multiples voix, à multiples corps, à multiples points de vues.