EXPLORER | Rendez-vous #4

EXPLORER #04 / une conversation in situ avec Augustin Berque  

le dimanche 7 juillet, au Jaï

 

À la lumière du rapport que les Japonais entretiennent avec la nature, le géographe Augustin Berque a élaboré depuis plusieurs décennies une philosophie singulière, qui constitue une contribution majeure aux humanités écologiques, aujourd’hui en pleine effervescence.

En deçà de la distinction occidentale entre ces deux abstractions que sont “le sujet” (forcément humain) et “l’objet” (forcément naturel), Berque propose de voir dans le trajet l’acte concret fondamental par lequel le monde existe.

Cette philosophie, qu’il a baptisée “mésologie” (science du milieu) permet notamment de comprendre pourquoi l’acte de marcher fabrique littéralement des mondes ; pourquoi il est vital de marcher précisément entre ville et nature ; et enfin pourquoi le GR2013 est un poème.

Une conversation animée par Eric Giraud et Baptiste Lanaspèze.

_

Augustin Berque est géographe, orientaliste et philosophe. Il a été directeur d’études à l’EHESS de 1979 à 2011. Ses travaux ont marqué l’histoire de la pensée géographique contemporaine. Ses réflexions portent sur l’écoumène, qu’il définit comme la relation de l’humanité à l’étendue terrestre, fondent la mésologie, ou science des milieux, qui étudie de manière inter et transdisciplinaire la relation des êtres vivants en général, ou des êtres humains en particulier, avec leur environnement. Docteur honoris causa de l’Université de Laval, il fut le premier occidental à recevoir, en 2009, le grand prix de la culture asiatique de Fukuoka.

Il est l’auteur, entre autres, de La pensée paysagère (nouvelle édition), ed. Éoliennes, 2016 ; Poétique de la Terre. Histoire naturelle et histoire humaine, essai de mésologie, ed. Belin, 2014 ; La mésologie, pourquoi et pour quoi faire ?, ed. Presses universitaires de Paris Ouest, 2014 ; Écoumène. Introduction à l’étude des milieux humains, ed. Belin, 2000 ; Médiance, de milieux en paysages, ed. Belin, 2000.

Docteur honoris causa de l’Université de Laval, il fut le premier occidental à recevoir, en 2009, le grand prix de la culture asiatique de Fukuoka et est, en 2018, lauréat du prix Cosmos international.

 

Baptiste Lanaspèze est auteur et éditeur. Fondateur (il y a 10 ans cette année) des éditions Wildproject, consacrées à la pensée écologiste, il est également l’auteur de Ville sauvage: Marseille – essai d’écologie urbaine, ed.Actes Sud, 2012. Il est avec Ni l’un des concepteurs du GR2013 pour Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture.

 

∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷∷

Cette “Conversation in situ” est organisée par le Bureau des guides du GR2013 en partenariat avec Opéra Mundi et Radio Grenouille et avec le soutien de la Fondation de France – Programme Littoral.

Dimanche 7 juillet 2019