DES EXCURSIONNISTES D’HIER…

La randonnée est un fait sociologique massif (8 millions de pratiquants déclarés en France) et une activité historiquement récente. À la fin du 19e siècle, avec l’apparition du transport ferroviaire qui permet d’atteindre facilement les sites de promenade, l’excursionnisme se développe un peu partout en France – et de façon spectaculaire à Marseille. La célèbre Société des Excursionnistes Marseillais, créée en 1897 par l’éditeur Paul Ruat, s’enorgueillit, au début du 20e siècle, de 11.000 membres. Passionnés de cartes, de photographie, de techniques et de nature, ces proto-écologistes façonnent une nouvelle sensibilité et ouvrent de nouveaux espaces à la pratique sociale de la randonnée.

 

AUX ARTISTES MARCHEURS D’AUJOURD’HUI

Les artistes marcheurs sont des artistes qui placent au centre de leur pratique la question du territoire et l’acte de la marche. Cette niche internationale de l’art contemporain, très implantée au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie, est également présente en France et singulièrement à Marseille, où une dizaine d’entre eux s’est récemment structurée dans le collectif Le Cercle des marcheurs.
Parmi les influences des artistes marcheurs, on peut citer des figures majeures du Land Art (Robert Smithson, Richard Long, Hamish Fulton), des influences littéraires comme la psychogéographie de Guy Debord (1955) ou encore des photographes américains qui participèrent à l’exposition New Topographics en 1975.
L’exploration sensible du territoire, la relation entre espace public et espace privé, entre ville et nature et un désir de sortir du white cube et du musée sont autant de problématiques qui tiennent à cœur aux artistes marcheurs.

 

« … Le Palais vieillissant veut voir comment Le Sentier déroulera son tracé entre sa coursive et ses portes Sud et Nord. De son côté, Le Sentier, fort de son expérience de deux années à construire la boucle métropolitaine, veut montrer et traverser un espace bâti et son histoire. Le Sentier explore les villes, les ports, les mythes, l’espace du monde ramassé dans Le Palais… »
_Christine Breton et le Cercle des Marcheurs

LA NAISSANCE DU GR2013

Le GR2013 porte dans son nom sa date de naissance et sa spécificité culturelle.
Sentier métropolitain de 365 km imaginé et balisé à l’occasion de Marseille Provence capitale européenne de la culture 2013, il est aussi un projet durable qui invite à observer, explorer, apprendre, raconter pour finalement mieux habiter un territoire. C’est un espace public qui trace une continuité physique et narrative dans l’espace métropolitain.
Il permet une circulation inédite des habitants et des visiteurs à travers 38 communes, sur un territoire de 3000 km2.

 

Initié avec les artistes-marcheurs et les randonneurs, le GR2013 réunit aujourd’hui également de nombreux collectifs d’architectes et artistes-constructeurs qui développent une relation concrète et poétique au territoire.

En proposant d’arpenter des territoires urbains ou périurbains il traverse des paysages contrastés (autoroutes et rivières, pavillons et collines, zones industrielles, commerciales, naturelles…) et invite l’habitant, l’expert ou le visiteur à construire une relation plus intime avec les lieux.

 

 

Pour préparer soi-même ses balades et randonnées et identifier les ressources.

Marcher sur le GR2013