1001 NUITS : les récits

Une collecte de récits

À partir du GR2013, comment collecter et partager les contes et légendes qui forment le corps métropolitain, réel et mythique ? Comment donner à la métropole un récit de fondation ?

Dans un territoire profondément marqué par une histoire coloniale rarement évoquée, nous réimportons un ouvrage fondateur de l’orientalisme, traduit et en partie réinventé par l’arabisant Antoine Galland. Mobiliser un patrimoine, c’est toujours un pillage. Lever une carte, c’est conquérir un lieu. Tous les récits de fondation sont violents. Nos Mille et une nuits n’échapperont pas à notre condition : elles l’assument, la racontent, la partagent. Espérons que ce soit un petit mal pour un grand bien, une petite violence qui nous rapproche d’une guérison.

Les Mille et une nuits est un recueil anonyme de contes populaires écrits en langue arabe, d’origine persane et indienne, issus d’un recueil perse, vraisemblablement destiné à l’éducation des gouvernants. Trahi par son épouse, le grand sultan d’Inde et de Perse, jusque-là respecté de tous, décide d’épouser chaque soir une femme qu’il tuera à l’aube. La fille de son grand vizir, Shéhérazade, se sacrifie au sultan dans l’espoir de mettre fin au masssacre qui menace le royaume – et ce en lui racontant des histoires, d’aube en aube.

Ça se passe au crépuscule : le moment où l’on bascule du sol au ciel. Le mouvement de l’imaginaire prend le relais du mouvement de la marche. On entre dans l’inconscient collectif, dans les archétypes. Ce qui s’éteint la nuit, c’est le territoire ; mais le paysage est toujours là. Une fois la nuit arrivée, le territoire devient sauvage, physique, les frontières s’estompent.

La nuit, on lève les yeux, la métropole devient visible, dans des constellations.

Des étoiles incommensurables, séparées par des années-lumières, dessinent des formes. Certaines étoiles brillent plus que d’autres : le complexe de Fos, les croisades… D’autres sont plus petites : la planque de Gaëtan Zampa au Ranquet, le périple quotidien du fils de Buffalo Bill au centre de tri, la saveur de la poutargue sous la langue. On fait des liens entre les choses, et ça dessine des figures. La métropole est un archipel, mais aussi une nébuleuse : elle existe dans l’articulation des échelles. Il y aura des anecdotes et des récits de fondation, des pages d’histoire oubliées et des prophéties, et même une préhistoire du futur. Des récits de différentes échelles, sans hiérarchie.

Ces contes métropolitains pour adultes seront, comme tous les récits de fondation, des récits d’amour et de mort.

L’histoire est créée par ceux qui en ont besoin. Nous en avons besoin – donc nous allons l’écrire ensemble. Nous emmenons pour cela les livres de Giono et de Nostradamus, de McKay et de Strabon, de Maurras et de Pythéas, de Bellaud et de Sembène, de Dell’Umbria et de Michel Chevalier. Nous écoutons Lhasa et Keny Arkana. Nous rouvrons les numéros de la revue Café Verre et les récents Récits d’hospitalité.

Pour raconter les contes et légendes de la métropole marseillaise, il faut aller bien au-delà de l’histoire de France.

 

Baptiste Lanaspeze

Journal hors-série Ventilo 1001 NUITS saison 1, février 2018

 

 

Lire Ventilo HORS-SÉRIE N°1
Lire Ventilo HORS-SÉRIE N°2
Lire Ventilo HORS-SÉRIE N°3

Des pléiades

Pléiades : groupe de sept étoiles qui constitue un petit amas très groupé dans la constellation du Taureau et bien visible les nuits d’hiver.

Par glissement, groupe de sept poètes français du 16ème siècle.

Dérivé : une pléiade, une grande quantité.

Les pléiades sont des divagations littéraires à partir d’un lieu. Les illustrations et extraits de textes réunis dans ces livrets ont été rassemblés par l’équipe du Bureau des guides pour chaque rendez-vous des 1001 NUITS. Ils nous parlent de géographie, de géologie, d’hydrographie, d’histoire, de biologie, de politique, de choses savantes mais également de littérature, de témoignages et de poésie, d’ici et d’ailleurs, d’évènements passés ou à venir.

Ils permettent de raconter le lieu où nous nous sommes réunis chaque soir pour regarder ensemble le soleil se coucher. Ils sont destinés à être lus face au couchant par les marcheurs présents lors de ces soirées.

C’est une entreprise sans fin que d’assembler ces textes, c’est également un exercice passionnant que de les rechercher et une joie de les découvrir et de les poser côte à côte. Ces recueils ont été notre manière de retranscrire nos découvertes et nos intuitions. Un chemin pour imaginer avec les artistes invités autant de soirées dans tous ces endroits insolites où nous vous avons convié.

Avec ces mille et une histoires c’est autant une constellation qu’un portrait qui se dessine.

 

L’équipe du Bureau des guides du GR2013

19 pléiades ont été réalisées et distribuées au public lors des rendez-vous durant ces six mois.

 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

À l’occasion de l’événement culturel MP2018 Quel Amour ! , le Bureau des Guides du GR2013 vous invite à un voyage à la fois géographique, instructif et poétique dans les légendes, les mémoires et les récits de notre territoire. Les 1001 NUITS sur le GR2013 c’était du 17 février au 2 septembre 2018 ! En savoir plus…